Les vergetures et le tatouage reconstructif - Twotattoo
21893
post-template-default,single,single-post,postid-21893,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_with_bg_image,no_animation_on_touch,select-theme-ver-3.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
 

Les vergetures et le tatouage reconstructif

Les vergetures et le tatouage reconstructif

Ce n’est pas la première fois que nous parlons de tatouages reconstructifs (et ce ne sera pas la dernière), mais ce qui est certain, c’est que chaque cas est différent et dans chacun des cas il faut réaliser un travail totalement personnalisé.

Le cas auquel nous allons faire référence aujourd’hui est celui d’une femme, Lidia, qui après un accouchement s’est soumise à une abdominoplastie pour éliminer l’excès de peau et de graisse afin de pouvoir remodeler son abdomen. Pendant les grossesses se forme une exploracion-estriaspeau supplémentaire par l’expansion qui arrive surtout lors des trois derniers mois durant lesquels le bébé grandit davantage et qui, après l’accouchement devient lâche et provoque un gonflement de l’abdomen. Cette expansion de peau abdominale provoque également l’apparition de vergetures.

L’intervention de Lidia a été réalisée en janvier de cette année, il y a donc six mois à peine, et il faut savoir que l’on ne peut toucher à une cicatrice seulement un an après.

Mais le fait de ne pas pouvoir toucher encore à la cicatrice n’enlève pas le fait de pouvoir réfléchir sur le dessin et qu’une idée soit étudiée pour que nous puissions la tatouer une fois l’année passée, en effet, il faut penser à un dessin dans l’ensemble et non une succession d’ajouts qui complètent celui-ci.

Lidia est venue dans notre salon prendre connaissance d’autres travaux similaires que nous avons réalisé, et avec une inquiétude, celle de se trouver mal à l’aise à cause de l’aspect esthétique de ses vergetures sur son abdomen. Apres avoir évalué son cas, nous avons parlé du motif que l’on pourrait travailler sur son ventre. Je préfère que chaques clients me dise ce qu’ils veulent que je tatoue et ensuite étudier la faisabilité, elle m’a dit qu’elle aimait beaucoup les paons. J’ai analysé la forme de ses vergetures et j’ai vu que c’était possible, je me suis donc mis à l’œuvre.

plantilla estriasEn premier lieu, j’ai fait une ébauche de dessin réalisé par rapport aux vergétures pour pouvoir travailler dessus et m’adapter à elles au maximum.
plantilla sobre estrias
Une fois l’esquisse réalisée, je lui ai demandé de revenir au salon pour voir si le dessin et la conception lui plaisaient. Elle a été enchantée j’ai donc repris ses mesures et réajusté le dessin pour qu’il s’adapte parfaitement à son corps. Le dessin comprend un arbre tressé qui ira sur la cicatrice et sur laquelle le paon se posera, car actuellement celui ci est dans l’air. Un arbre qui couvrira la cicatrice et duquel jailliront des fleurs mauves.

boceto pavo realCe type de travail requiert deux séances minimum, entre autre parce que la peau est plus sensible et que  le travail est lent et délicat. Dans une première session on réalise le travail de ligne et une partie des couleurs, puis on laisse deux semaines passer, ensuite, on fait une deuxième session durant laquelle on procède au remplissage de couleur et le reste du tatouage.

primera sesionNous pouvons voir le résultat sur cette autre photo, bien que, après avoir été récemment tatouées, les vergetures sont irritées et gonflées. Dans quelques jours, l’inflammation et les rougeurs de la peau seront calmées et les couleurs sembleront plus propres.

Lidia, il ne me reste plus qu’à te dire merci, merci d’être venue vers nous et de nous avoir fait confiance. Nous nous voyons bientôt pour continuer le travail ! Bisous

reconstructivo-pavo real

No Comments

Post a Comment